03 89 60 24 24

Actualités

25 novembre 2014

Nouvelle cuisine, nouveau resto

Vu de l’extérieur, le bâtiment de briques qui fait face au siège social de l’ASAME, rue des Castors à Mulhouse, n’a guère changé. Mais lorsqu’on y entre, il n’a plus rien à voir : ce qui abritait jadis des services d’EDF est devenu un restaurant à part entière, pour un investissement total de 600 000 €.

Pour développer son service de portage de repas à domicile, lancé en 2008 dans la région mulhousienne et le Sundgau, l’ASAME y a fait aménager, en partenariat avec la société API restauration, une nouvelle cuisine centrale dirigée par un ancien traiteur, Alain Schultis.

Avec ses cinq chambres froides, ses deux fours mixtes, trois sauteuses et son grand piano, elle peut théoriquement produire jusqu’à 550 repas par jour. En se rendant sur place en fin de matinée, on peut apercevoir le personnel dans une salle blanche climatisée, en train de conditionner les repas destinés au portage – dans de la porcelaine, s’il vous plaît.

« Ça nous coûte un peu plus cher, mais les barquettes en plastique, on ne veut pas en entendre parler. On est attentif à ça, notre valeur principale, c’est la qualité », souligne le président, Paul Mumbach.

« Pour les personnes âgées, le moment des repas est privilégié », ajoute le directeur, Jean-Luc Duval.

Grâce à ce nouvel équipement, l’ASAME compte voir le nombre de repas livrés depuis Mulhouse, qui se situe actuellement à environ 150 par jour, augmenter sensible
ment. « À terme, on doit arriver à 350 livraisons. L’objectif est de faire 125 000 repas en 2015 », précise Paul Mumbach. Dans le Sundgau, où une quarantaine de repas sont livrés quotidiennement, la confection reste confiée à l’établissement et service d’aide par le travail (ESAT) de Dannemarie.

Parallèlement au portage de repas, la cuisine permettra à la société API restauration de lancer le 1er décembre prochain un tout nouveau service aux -nombreux-professionnels travaillant dans le secteur de la Mer rouge : un restaurant self-service qui sera baptisé du nom de la rue, Les Castors, et ouvert chaque midi de semaine.

Sa salle principale, refaite à neuf dans un style clair et moderne, pourra accueillir jusqu’à 80 clients simultanément et assurer 150 couverts par service, avec la possibilité pour de petits groupes de bénéficier d’une salle séparée.

Lors du lancement de cette nouvelle activité, le site fera travailler en tout cinq personnes, dont quatre en cuisine et une au restaurant. Un nombre qui pourrait augmenter durant les mois suivants en fonction de la fréquentation du self.